Adaptations

Jean Harlow contre Billy the Kid, de Mc Lure.
1969 Théâtre de Poche-Montparnasse, Paris.
Mise en scène : Antoine Bourseiller.
Avec : Chantal Darget.
 
Massacrons Vivaldi, de David Mercer.
Adaptation en collaboration avec Maria Machado.
1970 Théâtre de L’Épée-de-Bois, Paris.
Avec : Roland Dubillard, Maria Machado, Bernard Fresson et Lucienne Hamon.
 

Haggerty, où es-tu ?, de David Mercer.
Adaptation en collaboration avec Maria Machado.
1971 Théâtre de L’Atelier, Paris.
Mise en scène : André Barsacq.
Décors et costumes : Alexandre Trauner. 
Avec : Roland Dubillard (Bernard), Maria Machado(Claire),
Pierre Arditi, Olivier Barjon et Claude Brosset.
 
Belcher's Luck (La Chance de Belcher), de David Mercer.
Diffusée sur France-Culture le 30 janvier 1972.
Réalisation : Georges Peyrou.
Avec : Roland Dubillard, Maria Casarès, Paule Annen,
Michel Barcer et Roger Blin.
 
La Culotte d ’une jeune femme pauvre, de Carl Sternheim.
Adaptation en collaboration avec Maria Machado.
1979 Théâtre Saint-Georges, Paris.
Mise en scène : Roland Dubillard. 
Décors : Jacques Noël.
Costumes : Fonteray.
Avec : Roland Dubillard, Maria Machado, Philippe de Chérisey,
Bernard Fresson et Tatiana Moukhine.
 
Le mal court, de Jacques Audiberti
1946 En Autriche, avec la troupe de théâtre aux armées Les
Arlinquins, dirigée par André Voisin.
Mise en scène : André Voisin.
Roland Dubillard interprète le rôle duiRoi.
Signalons que, dans le même cadre, Roland Dubillard joue
et met en scène sa pièce Les Monstres (ou : Il ne faut pas
boire son prochain), jamais représentée depuis lors, et
publiée seulement en 1998 par les éditions Gallimard.
 
Akara, de Romain Weingarten.
1948 Théâtre Charles-de-Rochefort, Paris (Concours des jeunes
compagnies).
Mise en scène : Yves Legal.
Roland Dubillard interprète le rôle de Milord, Frédérique
Ruchaud (Milady), Claude Sarraute (Marie), Jacques
Lacarrière, Gilles Lapouge (le Valet) et Romain
Weingarten (le Chat).
 
Crinolines et Guillotine, d’Henry Monnier.
1954 Théâtre de La Gaîté-Montparnasse, Paris.
Mise en scène : Christine Tsingos.
Roland Dubillard interprète les rôles de Madame Madou,
 Madame Bergeret et Monsieur de Courverchel.
 
Tchin-Tchin, de François Billetdoux.
1959 Théâtre de Poche-Montpamasse, Paris.
Mise en scène : François Darbon.
Roland Dubillard interprète le rôle de Cesareo Grimaldi
(joué précédement par François Billetdoux lui-même) et
le rôle féminin est tenu par Tatiana Moukhine.
 
Mademoiselle Julie et Il ne faut pas jouer avec le feu,
de Strindberg.
1960 Théâtre de Poche-Montparnasse, Paris.
Mise en scène : Arlette Reinerg.
Dans Mademoiselle Julie, Roland Dubillard tient le rôle
de Jean, avec Arlette Reinerg pour partenaire.
Dans Il ne faut pas jouer avec le feu, rôle d’Axel.
 
Le Tricycle, de Femando Arrabal.
1961 Théâtre de Poche-Montparnasse, Paris.
Mise en scène : Olivier Hussenot.
Roland Dubillard interprète le rôle d’Apal.
Avec, dans la même soirée, La Sainte, de Julia Chamorel.
Mise en scène de Roland Dubillard.
 
Le Grand Vizir et Poivre de Cayenne, de René de Obaldia.
1961 Théâtre de Poche-Montparnasse, Paris.
Mise en scène : Arlette Reinerg et Mel Howard.
Dans Le Grand Wzir, Roland Dubillard interprète le rôle du Roi.
Dans Poivre de Cayenne, le rôle Petit.
Avec : Philippe de Chérisey.